Catégories
Essais

Droit de l’humain

Les droits de l’Humain : quand on écrit cette phrase sur Google, il nous propose directement de la corriger en « Les droits de l’Homme ». Cette spécificité de la langue française est rare, d’autres langues telles que l’anglais « Human rights » l’Espagnol « Derechos Humanos » ou même en arabe « حقوق الإنسان », le français québécois quant à lui se dit « droits de la personne humaine » ; se traduit toujours pars droits humains. Sur les 525 langues dans laquelle la déclaration des droits humains a été Traduite, rares sont les langues qui privilégient encore le masculin dans un domaine aussi important. D’Abkhaze au Zoulou, que la langue soit parlée par moins de 20 personnes (le parler savoyard) ou plus d’un milliard (anglais ou Mandarin), le terme est presque tout le temps neutre.

Cette décision vient des règles de grammaire encore très anciennes et par conséquent assez patriarcales, le masculin l’emporte.  La création de l’Académie française en 1635 a joué un rôle important, même si le premier nominé était assez restreint dans une quarantaine et le prestige conféré à ces personnes, la vraie composante sexiste des réformes pensées ne s’explique pas par ce contexte, mais plus par l’état de force des sexes. Je ne vais pas parler de genre parce qu’en France, la notion de sexe et genre était la même pour le peuple. Du coup jusqu’à la fin des 16ᵉ siècle, la dispute a surtout concerné le terrain politique au sens à la fois très étroit et très large, elle a mêlé les questions de hautes politiques (est-ce que les femmes peuvent gouverner), politique familiale (ne pas obéir à leur mari) et de politique sociale (les femmes, peuvent-elles exercer les mêmes fonctions que les hommes).

Historiquement, Marie Gouze (ou Olympe de Gouges), femme de lettres françaises, devenue femme politique. Elle est considérée comme un des pionnières du féminisme français et anti-esclavages, bref une héroïne trop vite oubliée et du coup dès le début en 1791 voulait des droits reconnus, avec la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne. (NDLR Je vous conseille de le lire, c’est très intéressant de voir que les combats féministes menés il y a 250 ans sont toujours les mêmes), Mais vu le contexte de l’époque, et l’image de la Femme durant cette période la déclaration d’Olympe de Gouges passa presque inaperçue et les écrits féministes des années suivantes, comme ceux du XIXe siècle, ne s’y référeront pas. Mais la forme de ce texte, celle d’une déclaration des droits, est unique à son époque et lui confère une force qui expliquera son succès tardif dans la seconde moitié du XXe siècle. En 1793, elle s’en prend vivement à ceux qu’elle tient pour responsables des massacres des 2 et 3 septembre 1792 : « Le sang, même des coupables, versé avec cruauté et profusion, souille éternellement les Révolutions ». Elle désigne particulièrement Marat, qu’elle traite d’avorton de l’humanité », l’un des signataires de la circulaire du 3 septembre 1792 proposant d’étendre les massacres de prisonniers dans toute la France. Soupçonnant Robespierre, selon elle « l’opprobre et l’exécration de la Révolution », d’aspirer à la dictature, elle l’interpelle dans plusieurs écrits, ce qui lui vaut une dénonciation de Bourdon de l’Oise au club des Jacobins. Et du coup, une exécution le 3 novembre 1793.

En 2018, le haut conseil de l’égalité à publier un article, assez court, sans beaucoup d’explications remontant ce problème discriminatoire, tout en écrivant « *s’il n’est pas question de modifier les titres de la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen ou de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, afin de préserver les traces de l’Histoire, le HCE appelle néanmoins à utiliser l’expression « droits humains » pour tout autre usage afin d’en finir avec la logique discriminatoire encore véhiculée par la langue française.* » Et en effet, changer la langue est assez compliqué, mais pas impossible, il y a tout juste 20 ans, le terme Wifi a été ajouté au dictionnaire, soit 2 ans après sa création !

Surtout que les 3 questions soulevées par l’Académie française aux 16ᵉ siècle ne sont plus du tout d’actualité et il s’agirait d’évoluer. Personnellement je continuerais à écrire « les droits de l’humain » dans mes Paper, mes podcasts et mes cours. C’est en changeant progressivement les mœurs qu’on évoluera. Et j’aimerais finir par cette citation «le genre masculin ne sera plus regardé même dans la grammaire comme le genre le plus noble attendu que tous les genres, tous les sexes, tous les êtres doivent être et sont égalent nobles, article 3 du projet de décret adressé à la législative par les dames à l’Assemblée nationale en 1792 ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *